Dossier de presse sur demande

 

Expositions :
> New York - Février 2016 - Space in arts

> Corée du Sud - Mai 2016 - Art busan

> USA Bridgehampton - Juin 2016 - Arthamptons

> USA Miami - 30 Nov / 4Dec 2016 - Aqua Art Miami

> 22 au 30 Avril 2017 Centre d'Art et de Création d'Aulnay-sous-Bois

 

 

Thierry Couet

couet.thierry@free.fr

33 (0)6 12 13 94 68

Graphiste designer, Thierry Couet s’est formé à l’école des Beaux Arts d’Orléans. Pour son travail artistique il prend comme matériau de base ces dessins inconscients que l’on griffonne sur un sous-main. Sur son lieu de travail, pendant ses entretiens téléphoniques avec ses clients, il prend des notes et dessine l’esprit occupé à autre chose. A ce moment là, Il est dans un état de conscience modifiée, qui peut être assimilé à un état hypnotique.
Ce « sous main dessiné » est ensuite photographié, et retravaillé sur ordinateur. La colorisation des espaces se fait d’une façon aléatoire en fonction du tracé. Le dessin achevé,  le tirage est réalisé en très grand format et monté sous Diasec. A chaque étape, une nouvelle lecture du tableau apparait.


L’œuvre finale est constituée des traces de ces instants éphémères, entre esprit conscient et esprit inconscient, unifiés, figés, détachés de leur environnement primaire, vers l’émergence d’une nouvelle réalité. Ainsi l’œuvre prend une dimension existentielle et symbolique, elle devient la relation qui unit le monde extérieur au monde intérieur.

Dans une première approche, ces œuvres pourraient se rapprocher de l’Art brut ou du Street Art. Mais dans un second temps, on peut s’autoriser à dire que Thierry Couet est un artiste qui par son concept singulier, mélange et se réapproprie le « Telephone Scribbling » et le surréalisme tels les « cadavres exquis » d’André Breton.

                                                                                                SA

Thierry Couet, graphic designer by profession, uses abstract scribbles doodled on a writing mat as his basic material, what the English speaking world calls « telephone scribbling » but this scribbling could also be perceived as note-taking.
Between consciousness and unconsciousness, in a natural state of dissociation, drawing on his writing mat, he is in a condition of altered consciousness, which could be likened to a hypnotic state.
Then, he chooses some fragments, processes them by computer, randomly colorises them and makes large photographic prints which he mounts on Diasec.


 The final composition consists of traces of these fleeting moments between consciousness and unconsciousness, consolidated, immovable and removed from their environment where they take on a new life. Thus, the work acquires an existential and symbolic dimension, it becomes the link between the outside world and the inside world.


At first sight, this work might seem similar to raw art or street art, but if we take a closer look, we could say that Thierry Couet is an artist who, with this unique concept, mixes and reincorporates telephone scribbling and surrealism, a bit like André Breton’s
“exquisite corpses”.
 

 

 

                                                                                                                           SA

© Création Thierry Couet tous droits réservés

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic